Bâches /Kakémono

Support souple, aisément interchangeable, coût moyen. Ces bâches peuvent être fixées sur mur directement ou sur cadre aluminium ou acier.

Les fixations se font généralement au moyen de Colson ou élastiques (Sandow).

Panneaux

Panneaux en ALUCOBOND, 3 mm d’épaisseur. Matériau semi-souple/semi-rigide utilisé dans 60% des cas pour fabrication enseignes, bandeaux, décoration, …

Ces panneaux sont cisaillables, peuvent être fraisés et lettrés, …

Ils peuvent également être peints selon la gamme peinture RAL ou autre.

Les panneaux peuvent être éclairés au moyen de spot.

Ces panneaux peuvent servir à HABILLER une façade. Nous employons également le TRESPA à cette fin.

Textes reliefs

Ce sont des textes qui sont fraisés généralement sur base d’un panneau en ALUCOBOND, DIBOND, REYNOBOND, en 3 mm. Ces textes tout comme les panneaux du même nom peuvent être peints selon la gamme RAL.

Ces textes fraisés comportent à l’arrière un système de plots qui les "décollent" de leur support et leur donne le relief souhaité.

Textes boîtiers

Ce sont là les enseignes les plus nobles. Elles sont constituées en plexi chauffé et plié ou en aluminium.

Ces textes boitiers peuvent être à éclairage indirect (rétroéclairés) ou à éclairage direct. Dans le cas d’un éclairage indirect, la lumière est orientée vers le mur, le panneau … le texte étant disposé à environ 6 à 8 cm du support.

Dans le cas d’un éclairage direct, la lumière est diffusée vers l’extérieur et non vers le mur. Le mode d’éclairage peut être soit néon ou LED.

Néon

Le néon est constitué par un tube de verre de diamètre variable (entre 10 et 20 mm),auquel on joint une électrode à chaque extrémité. Le tube néon est rempli de gaz néon et est "tiré" au vide.

Lorsqu’on alimente ce tube, avec une haute tension de l’ordre de plusieurs milliers de volts à chacune de ses extrémités, le tube s’éclaire.

Ces néons peuvent être travaillés à la flamme. Il s’agit donc d’un travail encore artisanal. Néanmoins, le cachet retiré est important de même que sa luminosité.

Totem

Lorsque la situation l’impose, on utilise un totem. Ce moyen de communication visuelle est placé en bordure de voirie et permet d’indiquer où se trouvent les locaux recherchés.

Souvent imposant (entre 2.5 et 5 m de hauteur – parfois beaucoup plus), il est constitué d’une charpente en aluminium ou acier. Il est ensuite revêtu de panneaux ALUCOBOND ou ALUMINIUM.

La décoration, le lettrage finissent d’habiller le totem.

Dans le cas des totems, les grues et élévateurs sont souvent indispensables afin de procéder à leur placement.

D’autres parts, des travaux de génie civil sont aussi nécessaires (fondation et dalle de béton).